Le Cardio-fréquence mètre

Depuis les années 90, avec la démocratisation des cardio fréquence mètre, les sportifs et plus particulièrement les cyclistes utilisent en masse la fréquence cardiaque pour réguler leur intensité d’exercice. Effectivement la fréquence cardiaque est une réponse physiologique du corps à l’intensité d’exercice de type aérobie. C'est-à-dire sur un effort de type endurance. Le seul problème c’est que le délai de cette réponse cardiaque est assez important. Et donc la fréquence cardiaque enregistré à un instant T reflète l’intensité d’exercice à T moins 2-3minutes.onde cardiaque

Avec l’entrainement, il y a une dérive cardiaque. C'est-à-dire que le système cardiovasculaire devient plus performant et le cœur à tendance à moins monter pour une même intensité absolue. Donc à ce moment la fréquence cardiaque ne reflète alors plus du tout l’intensité d’exercice. En termes d’outils alternatif à la fréquence cardiaque pour réguler son entrainement, on a bien entendu les capteurs de puissance qui se démocratisent de plus en plus. Ça reste un bon témoin à n’importe quel période de la préparation à condition de mettre à jour régulièrement les tests (voir dossier sur l'utilisaion de la puissance.

Autre outil beaucoup moins onéreux et moins rependu dans le monde de l’entrainement mais très utilisé dans le monde scientifique, l’échelle CR10 de Borg. Elle fait appel à la perception de l’exercice. C’est une notation de l’effort sur 10. La note maximale correspondant à l’effort le plus intense que vous ayez fait dans votre carrière de sportif. Voici un exemple d'échelle CR10.

La fréquence peut être utilisée au moment de la reprise, pour apprendre à connaitre ces différentes zones d’intensité (échelle-ISIE). Les corréler à la perception de l’exercice pour mieux les reconnaitre à l’entrainement mais aussi en course. Cela vous permettra de mieux gérer vos efforts en courses, d’être plus économe donc plus performant.